Casques VR – Pourquoi les ventes ne décollent pas ?
casques vr

Malgré l’enthousiasme de nombreux joueurs et autres passionnés de technologies nouvelles, le marché des casques VR peine à prendre son envol. Un phénomène qui s’explique par plusieurs facteurs, tels qu’un prix trop élevé et une ergonomique qui laisse à désirer. Or, ces problèmes seront très bientôt résolus, et la réalité virtuelle pourrait se démocratiser en 2017. 

Selon Jan Dwason, analyste chez Jackdaw Research, les personnes qui pensaient que les appareils comme Oculus Rift, HTC Vive ou PlayStation VR se vendraient par millions.  Dès leur commercialisation avaient des attentes irréalistes. Pour ce spécialiste, la réalité virtuelle va se démocratiser de façon très progressive, à mesure que la technologie s’améliore et que le contenu se diversifie.

La période de désillusion

Aux yeux de Sunny Dhillon, investisseur chez Signia Venture Partners, la réalité virtuelle travers actuellement une phase bien connue dans le développement des nouvelles technologies comme la « période de désillusion ». Selon Gartner, ce passage à vide survient généralement après l’étape des attentes démesurées. D’ordinaire, cette période est suivie par l’acceptation générale des bénéfices apportés par une technologie.

L’excitation autour de la VR a atteint son paroxysme en mars 2014, lorsque Facebook a annoncé le rachat d’Oculus pour 2 milliards de dollars. Suite à cette acquisition, de nombreuses startups spécialisées dans la réalité virtuelle ont été fondées. D’après Pitchbook, 1,48 milliard de dollars ont été investis en 2016, contre 331 millions de dollars en 2015.

Vrideo, l’échec d’une startup VR parmi d’autres

Selon Alex Rosenfeld, fondateur de Vrideo, l’équivalent d’un YouTube pour la VR. Beaucoup de ces startups, créées avant la commercialisation des principaux casques VR, seront hélas amenées à disparaître. Par conséquent, les entrepreneurs devront désormais faire leurs preuves pour attirer les investisseurs.

Vrideo a d’ailleurs mis la clé sous la porte en novembre 2016. Pour cause, les investisseurs ont estimé que cette startup ne serait pas en mesure de concurrencer des géants comme Facebook ou Google avec son YouTube VR. En revanche, ces investisseurs n’étaient nullement pessimistes quant à l’avenir de la réalité virtuelle.

Des ventes de casques VR satisfaisantes, mais inférieures aux estimations précoces

Les principaux acteurs de l’industrie des casques VR ne communiquent pas le nombre de ventes. Mais se disent tous très satisfaits jusqu’à présent. Selon SuperData Research, Oculus aurait vendu 360 000 Rift, et HTC 450 000 Vive depuis la commercialisation de leurs produits respectifs en mars et juin 2016.

Sony quant à lui aurait vendu 750 000 PSVR depuis le mois d’octobre. Le Japonais écoule plus facilement ses appareils, car ils sont moins chers et nécessitent une PS4, nettement moins onéreuse qu’un PC gaming requis pour utiliser le Rift ou le Vive. En réalité, les ventes semblent nettement inférieures à ces prévisions. D’après Doug Renert, investisseur chez Tandem Capital, les fêtes de fin d’année ont été très décevantes pour l’industrie de la VR.

La baisse de prix, une première étape vers la démocratisation

ces 2017 casques windows vr ar windows holographic acer hp dell 3glasses

La semaine dernière, dans le cadre du CES 2017. Samsung a annoncé avoir vendu plus de 5 millions de Gear VR depuis la commercialisation du produit. Ce casque VR mobile, fonctionnant à l’aide d’un smartphone.Il est nettement moins onéreux que le Rift, le Vive ou le PSVR puisqu’il est commercialisé à moins de 100€. Cependant, l’expérience proposée est largement moins impressionnante d’un point de vue technique.

En tous les cas, la baisse des prix pourrait jouer un rôle clé dans la démocratisation de la VR. À compter de ce lundi 9 janvier 2017, CyberPower commercialise un ordinateur VR Ready à 499 dollars seulement. De même, les géants de la tech comme Dell, Lenovo, Acer ou HP ont profité du CES pour présenter des casques VR à moins de 500 dollars, fonctionnant sous la plateforme Windows Holographic de Microsoft.

Le problème de l’ergonomie bientôt résolu ?

Le problème du prix sera donc bientôt résolu. En revanche, la barrière de l’ergonomie risque d’être plus difficile à surmonter. Les casques VR les plus puissants doivent actuellement être branchés à une console. Ou à un PC par l’intermédiaire de câbles encombrants et gênants. De quoi décourager les moins passionnés de se lancer dans l’aventure.

Des solutions prometteuses sont toutefois en train d’émerger. Lors du CES, Sixa a présenté l’adaptateur sans fil Rivvr d’une valeur de 200 dollars. Eliminant le besoin des câbles en question. Selon Mykola Minchenko, une fois libérée de ses fils, la VR sera enfin en mesure de séduire les masses.

Mieux encore, Intel a annoncé un casque VR fonctionnant de manière autonome et sans fil, ne nécessitant ni PC ni console pour fonctionner. Cet appareil sera lancé au quatrième trimestre 2017. Si les différents spécialistes cités dans cet article ne se trompent pas, les ventes de casques VR pourraient donc décoller avant la fin de l’année 2017.

sources :  9 janvier 2017 Casque VR, Ecosystème, Etudes & Chiffres 0 Commentaire

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *