logo_pacifico_communication_articles
SECURITE ROUTIERE IDF / LE SIMULATEUR D’IMPACT /

SECURITE ROUTIERE IDF / LE SIMULATEUR D’IMPACT /

A l’approche de la 7ème édition de la Quinzaine Régionale des Usagers Vulnérables. L’agence Serviceplan a organisé le 22 mars 2017 à Paris une opération terrain inédite visant à sensibiliser aux dangers des imprudences piétonnes qui engendrent plus de 4500 victimes par an en Ile-de-France. Cette action s’inscrit dans le cadre de son marché de communication sur les enjeux franciliens de la Sécurité Routière avec la DRIEA (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement d’Ile de France).

Le principe de l’opération a consisté à disposer un panneau d’affichage digital interactif spécialement conçu pour l’occasion, aux abords d’un passage piétons à feux de signalisation très fréquenté. Equipé d’un détecteur d’infractions, d’un haut-parleur, et d’un appareil photo, le panneau « radar » émettait un son de crissement de pneus à chaque fois qu’un piéton s’engageait malgré le « bonhomme rouge ».

Photographiés en flagrant délit d’imprudence, les visages effrayés de ces piétons indisciplinés étaient alors projetés en direct sur ce même panneau. Ils devenaient ainsi, en direct, les protagonistes d’affiches de prévention marquées de l’accroche : « Ne prenez pas le risque de voir la mort en face. Traversez en respectant les feux de signalisation ».

La vidéo digitale et les affiches créées en conditions réelles seront utilisées dans le cadre de la prochaine Quinzaine Régionale des Usagers Vulnérables (15-28 mai 2017) (affichage en gares, campagne Facebook…)

 

Eko Studio, une solution en ligne, et gratuite, de création et de publication de vidéo interactive.

Eko Studio, une solution en ligne, et gratuite, de création et de publication de vidéo interactive.

Article de  

Les outils de création interactive sont nombreux mais tous ne se valent pas et beaucoup restent rapidement sur le carreau… Toutefois certains méritent vraiment d’être mis en valeur et j’inaugure donc aujourd’hui un nouveau type d’article sous forme de découverte / tutoriel d’outils.

Le premier de cette série est Eko Studio, une solution en ligne, et gratuite, de création et de publication de vidéo interactive. Grandes forces de l’outil : sa simplicité absolue d’utilisation et ses performances en terme de lecture vidéo.

Eko Studio (précédemment appelé Interlude Treehouse) existe depuis maintenant 4 ans et reste fidèle à son principe d’origine : ne proposer que deux modèles de vidéos interactive (non, pas plus) mais le faire extrêmement bien.

Premier type de projet : les vidéos à embranchement. Une vidéo se joue jusqu’à un certain moment, deux ou trois choix vous sont alors présentés. Vous cliquez sur un bouton et la vidéo se poursuit dans la direction choisie (dans le style des Histoires dont Vous Êtes le Héros donc). Un exemple touristique avec cette visite interactive de la ville de Lausanne :

Autre modèle : les vidéos « parallèles », c’est à dire des vidéos qui proposent plusieurs flux entre lesquels vous pouvez zapper. Un peu comme si vous étiez le réalisateur d’un match de foot et que vous décidiez de vous focaliser sur telle ou telle caméra… En voici un exemple musical :

Je vous propose donc un tour du propriétaire de Eko Studio.

Réaliser une vidéo à embranchement

Rendez-vous pour commencer sur le site de Eko Studio et créez gratuitement votre compte. Cliquez ensuite sur le gros symbole  » +  » pour initier un nouveau projet :

 

Vous atterrissez alors sur l’interface d’édition. Première chose à faire : y déposer vos « morceaux » de vidéos. En effet, il va falloir travailler sur un logiciel de montage un peu en amont car vous allez devoir télécharger des segments de vidéos correspondant à chacun des choix possibles de l’utilisateur.

Si l’on repense à la visite interactive de Lausanne : l’introduction est une première vidéo. Puis vous pouvez cliquer sur « été » ou « hiver » : les créateurs ont donc produit deux vidéos, chacune correspondant à l’une de ces options. Et ainsi de suite.

Pour télécharger vos vidéos, un simple glisser-déposer dans la colonne de gauche suffit :

 

Passons maintenant aux choses sérieuses. Vous allez pouvoir très simplement définir la structure de votre vidéo interactive, c’est à dire visualiser tous les embranchements de la vidéo.

Pour cette démonstration, j’ai choisi des vidéos très zen : des images de désert, de forêt, d’océan et de montagne. Ma vidéo se déroule ainsi : je commence en forêt puis je donne au public le choix d’aller plus vers la montagne ou sous l’océan. S’il va à la montagne, il peut ensuite choisir d’errer dans un désert ou de finalement plonger sous l’océan. Et ainsi de suite…

Pour ajouter des embranchements à ma vidéo interactive et aboutir à une telle structure, je procède ainsi :

 

Mon arborescence est prête, il ne me reste plus qu’à indiquer quelle vidéo correspond à telle embranchement. Pour cela, rien de plus simple : un glissé-déposé depuis la colonne de gauche vers les différentes branches fera l’affaire. Comme ceci :

 

Ce faisant, je viens de faire de ma vidéo en forêt le premier segment qui se jouera. Je peux ensuite répéter l’opération pour attribuer à chaque branche sa vidéo :

 

En fonction du titre de chaque branche, Eko Studio va créer des boutons qui s’afficheront par-dessus votre vidéo. Sur ma vidéo d’introduction en foret. J’ai donc deux boutons (l’un nommé « montagne » et l’autre « océan ») qui ont été créés automatiquement. Pour les voir et les modifier. Il suffit de double-cliquer sur la branche en question :

 

Vous pouvez utiliser les modèles de boutons fournis. Ou alors télécharger vos propres designs dans l’onglet « Style » disponible en haut à droite de l’écran d’édition :

 

J’ai ainsi transformé les deux boutons standards en icônes personnalisées. Il est temps de cliquer sur le bouton « preview » tout en haut pour voir ce que cela donne :

 

Si vous voulez plus de détails sur l’édition de vidéo dans Eko Studio, je vous en donne davantage en fin d’article. Mais avant cela, je voudrais vous présenter l’autre modèle de vidéo permis par Eko Studio.

Les vidéos parallèles

La vidéo parallèle est un format très efficace lorsqu’il s’agit de montrer des actions simultanées à différents endroits par exemple. Pour ceux et celles qui ont déjà vu Wei or Die, eh bien dites vous que c’est exactement la même structure narrative.

Pour créer une vidéo parallèle, il faut cliquer sur le bouton « new parallel node », vers la droite de l’écran. Un ensemble de quatre branches apparait alors :

 

Je dois adapter mon concept à ce nouveau format : désormais l’utilisateur peut zapper quand il le souhaite entre les quatre environnements (montagne, désert, forêt et océan). De la même façon que décrite ci-dessus, j’assigne à chacune des quatre branches sa vidéo respective. Et je personnalise les boutons (là aussi selon le même procédé) et j’arrive alors à ce résultat :

 

Une fois votre vidéo terminée, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur « Publish Manager » en haut à droite pour la mettre en ligne et le tour est joué ! Vous pouvez alors partager le lien qui vous est fourni ou tout simplement embedder (embarquer) votre projet sur votre site.

Pour conclure et se lancer…

J’espère que ces quelques gif et ces quelques lignes vous aurons convaincu de la facilité d’utilisation de Eko Studio et de son potentiel. Bien sûr il est possible de personnaliser davantage vos vidéos (définir ce qui se passe si l’utilisateur ne choisit rien, ajouter une bande-son, etc.) mais pour cela je vous invite à regarder les tutoriels officiels.

En gros, il vous faudra une petite demi journée pour bien comprendre le fonctionnement du logiciel. Mais le mieux sera encore de prendre votre smartphone par exemple et d’imaginer une première vidéo test rapide. Vous serez rapidement confronté aux quelques contraintes de l’expérience. Mais découvrirez surtout quelque chose de très satisfaisant créativement parlant, et surtout de très ludique. Et tout cela est gratuit alors qu’attendez-vous ?

Sources : par

Si cet article vous a plu, rejoignez la Lettre des Nouvelles Narrations pour en recevoir d’autres directement sur votre mail. Sinon poursuivez votre lecture avec d’autres articles ou avec mes livres sur les nouvelles écritures.

 

logo_pacifico_communication_articles
Vendée Globe : Banque Populaire annonce un bilan de 55M€ en équivalent achat d’espace publicitaire

Vendée Globe : Banque Populaire annonce un bilan de 55 M€ en équivalent achat d’espace publicitaire

Vendée Globe : Banque Populaire annonce un bilan de 55 M€ en équivalent achat d’espace publicitaire.
A l’occasion de la conférence Tip & Shaft Connect qui s’est déroulée aujourd’hui à Nantes, Banque Populaire a dévoilé les principaux éléments des performances de sa communication autour du Vendée Globe et de la victoire d’Armel Le Cléac’h à bord du Monocoque Banque Populaire VIII.

La Banque de la Voile, qui consacre près de 5,5 millions d’euros par an à son engagement complet dans la voile. Avait pour objectif de maximiser la visibilité de sa marque et d’enrichir son image des valeurs de modernité.  D’engagement et de dynamisme si bien portées et illustrées par Armel et le Monocoque Banque Populaire VIII tout au long de cette course.

Au terme d’une aventure de 74 jours et d’un duel au coude à coude avec le gallois Alex Thomson. Banque Populaire et son skipper bénéficient ensemble d’une couverture médiatique tout à fait exceptionnelle de plus de 26 000 retombées. Valorisées à plus de 55 000 000 € d’équivalent achat d’espace publicitaire par la société Kantar Media. On dénombre notamment plus de 143 heures de présence en TV (dont plus de 200 JT sur les grandes chaines nationales. Et en radio, plus de 5 000 retombées en presse écrite (dont 34 Unes). Et près de 15 000 articles sur le web.

Au-delà de ces performances médiatiques. La marque Banque Populaire est particulièrement fière d’avoir pu partager ses valeurs à travers l’aventure d’Armel Le Cléac’h. Avec l’ensemble des Français. Sur les médias sociaux notamment, les comptes @VoileBanquePopulaire (Facebook, Twitter, Instagram). Ont été particulièrement actifs avec respectivement plus de 88 millions de publications. Et 12 millions de vidéos vues, touchant 100% de la cible des 25/49 ans sur ce média. La quasi-totalité des indicateurs de performance des contenus publiés par la Banque de la Voile est au-dessus des moyennes constatées par Facebook et Twitter. Ce qui témoigne d’un engagement et d’un engouement exceptionnel du grand public pour ce projet. Enfin, on retiendra qu’Armel Le Cléac’h. Et Banque Populaire sont le skipper et le sponsor les plus mentionnés sur les médias sociaux.

Un succès sur lequel Banque Populaire a rebondi au profit d’un discours plus global sur ses valeurs de marque par le biais d’une campagne publicitaire en TV. Et au cinéma un mois après l’arrivée, atteignant des taux d’agrément et d’attribution très au-dessus des standards de sa catégorie.

Thierry Bouvard, Responsable du Pôle Programmes Editoriaux et Sponsoring :

« C’est une victoire qui salue l’exploit d’un homme qui a prouvé son talent et sa ténacité dans une bataille acharnée. Au-delà, c’est aussi la reconnaissance de la performance du Team Banque Populaire dans sa capacité d’innovation au travers de projets audacieux. Grâce à notre fidélité de sponsor engagé depuis près de 30 ans dans ce sport. L’aventure est magnifique parce qu’elle a été partagée avec tous, grâce notamment aux médias, aux très nombreux échanges générés sur les médias sociaux. Et à une très forte appropriation de cette belle histoire par nos clients et nos collaborateurs. »

Après cette aventure exceptionnelle, le Team Banque Populaire et Armel Le Cléac’h. Se consacrent désormais à la construction du Maxi Banque Populaire IX. Qui marquera le retour de la Banque de la Voile en trimaran après son sacre sur la dernière Route du Rhum. Cette nouvelle monture de 32 mètres de long sera mise à l’eau dans quelques mois. Pour prendre le départ dès l’automne des plus grandes courses et records dans la catégorie Ultim.

Sources :
- Retombées médias et valorisation financière : Kantar Media
- Médias Sociaux : Zenith Optimedia

logo_pacifico_communication_articles
Aptiko : une vitrine intelligente et de la réalité augmentée
Aptiko : une vitrine intelligente et de la réalité augmentée

Aptiko : une vitrine intelligente et de la réalité augmentée

Aptiko est une de ces jeunes pousses françaises qui font plaisir à voir. La jeune équipe de 8 personne qui constitue la startup vient de lever près d’un millions d’euros. Et se retrousse les manches pour équiper différentes surfaces de solutions intelligentes, incluant des éléments de réalité augmentée. L’objectif ? 25 personnes et 5 millions de chiffre d’affaires d’ici 4 ans.

Aptiko : une levée de fonds de 500 000 euros pour la jeune pousse, par les investisseurs Normandie Business Angels et Normandie Participations !

Une vitrine numérique intelligente, c’est le projet sur lequel travaille l’équipe d’Aptiko. La vitrine comporterait notamment des éléments en réalité augmentée. Vous souhaitez des exemples ? La vitrine permettra notamment de faire défiler des produits en réalité augmentée grâce à simple déplacement de la main. Idéal, par exemple, dans un immense centre commercial, pour pouvoir visualiser les produits d’un magasin avant de décider si l’on souhaite s’y rendre ou non. Beaucoup mieux que les grandes tablettes actuelles qui indiquent la localisation des magasins et qui sont souvent en panne.

La startup ne vendra pas des vitrines « en dur » mais des solutions de réalité augmentée adaptables sur plusieurs types de support. Les solutions sont customisées selon les besoins des clients et selon les événements et leurs marchés. Il est possible de concevoir sa propre solution de réalité augmentée. Et de la disposer sur une vitrine, une table, une tablette dans un magasin, sur un salon ou bien dans une usine. Idéal pour promouvoir des produits tout en donnant une image innovante de son entreprise.

A l’avenir, les écrans numériques que l’on connait « pourraient aller jusqu’à détecter si vous êtes une femme ou un homme, identifier votre tranche d’âge, etc., afin de vous proposer plutôt un pull masculin ou du rouge à lèvre, par exemple », imagine aisément Rachid Amar, le CEO d’Aptiko. Un marketing sur-mesure, amusant et favorisant donc l’acte d’achat !

logo_pacifico_communication_articles
Star VR : un casque made in Acer et Starbreeze

Star VR : un casque made in Acer et Starbreeze

Dans la galaxie des casques VR. Il semblerait bien que l’on ait dépassé depuis longtemps le traditionnel duel entre HTV Vive et Oculus Rift. Depuis, de nombreux petits et grands compétiteurs ont pris le relais et ont sorti des casques toujours plus innovants. De plus, si on avait au départ des casques au coût prohibitif, il semblerait que la mise en concurrence des fabricants ait tiré les prix vers le bas. Aujourd’hui, c’est au tour de Star VR de sortir un nouveau petit bijou de technologie. Jamais entendu parler de Star VR ?  Il s’agit d’une joint-venture entre le géant Acer et le suédois Starbreeze (qui avait racheté la jeune startup française InfinitEye). Les deux entreprises travaillent sur un nouveau projet de casque VR, avec un champ de vision élargi !


Star VR:  un casque avec une vision quasiment périphérique.

Vous pouvez le voir sur les photos, le casque a un champ de vision bien plus élargi que ceux auxquels nous avons été habitués jusque là. Si l’on a pas encore une vision périphérique, comme avec nos globes oculaires, il semblerait que la technologie de ce casque s’en rapproche. Le champ de vision serait de 210 degrés, contrairement au traditionnel 110 degrés des gros concurrents.

Le casque possède en réalité deux écrans, un pour chaque oeil, d’une taille de 2560 x 1440 pixels. Il semblerait que l’immersion visuelle soit beaucoup plus profonde avec ce nouveau champ de vision. Cependant, la technologie étant plus demandeuse. Il semblerait que la qualité d’image se retrouve être légèrement plus faible que celle des concurrents américains.

Il semblerait que le projet soit encore au début de ses stades de développement. La commercialisation n’est pas prévue pour tout de suite. Nous le retrouverons d’abord chez les professionnels et dans les salles de cinémas VR, peut être plus tard à la maison !

Sources : 360natives

logo_pacifico_communication_articles
Lenovo – Le premier casque VR Windows Holographic disponible à la rentrée ?

Selon VP of Consumer Products de Lenovo, Mike Abary, le casque de réalité mixte de Lenovo sera disponible d’ici août 2017. Il s’agira de l’un des premiers appareils immersifs fonctionnant sous la plateforme Windows Holographic. Le géant chinois pourrait se placer en précurseur d’une nouvelle génération de casques de réalité virtuelle.

L’ensemble d’APIs Windows Holographic, intégrées au système d’exploitation Windows 10, fut dévoilé pour la première fois par Microsoft lors de la présentation de l’HoloLens. Ce casque, développé directement par la firme de Bill Gates, représente la vision de Microsoft pour le futur de l’informatique. Toutefois, il se destine avant tout aux professionnels.

Pour le grand public, Microsoft préfère laisser des constructeurs tiers se charger de la fabrication de casques. Conformément à la stratégie adoptée par la firme depuis plusieurs décennies. Ainsi, comme annoncé en décembre, la première vague de casques Windows Holographic sera produite par Asus, Acer, Dell, HP, Lenovo et 3Glasses.

Windows Holographic : des casques VR / AR à moins de 300 dollars ?

Parmi ces constructeurs, le Chinois Lenovo devrait être l’un des premiers à commercialiser son appareil. Dans le cadre d’une interview accordée à Twice, Mike Abary a en effet annoncé que le casque serait prêt pour la rentrée scolaire 2017, à savoir à la mi-août. Ce casque devrait être proposé pour un tarif inférieur à celui de l’Oculus Rift. Selon certaines rumeurs, son tarif pourrait s’élever à 300 dollars seulement.

Plus tôt ce mois-ci, nous apprenions aussi que le casque Windows Holographic du Taïwanais Acer serait également commercialisé pour un prix avoisinant les 300 dollars. Ces tarifs abordables pourraient permettre à de nombreux consommateurs d’accéder à la réalité virtuelle, surtout si les exigences en termes de ressources informatiques sont également inférieures à celles du VIVE ou du Rift.

Lenovo : un casque VR doté d’un système de tracking Inside-out sans capteurs externes

Comme l’HoloLens, le casque Lenovo embarque deux caméras permettant de faire fonctionner le système de tracking Inside-out. Là encore, le casque Acer devrait aussi être pourvu de deux caméras frontales. Permettant de détecter la position du porteur sans avoir à recourir à des capteurs externes.

Le device de Lenovo arborerait un écran OLED 1440×1440. En revanche, contrairement à l’appareil de Microsoft, ce casque nécessite d’être connecté à un PC à l’aide d’un câble. De plus, contrairement au Microsoft Hololens, le casque de Lenovo n’embarque pas de visière transparente. Par ailleurs, il est bon de savoir que ce casque fera partie de la nouvelle gamme de PC Legion de Lenovo, dont le laptop VR-Ready Lenovo Y720 sera également lancé cette année.

La semaine dernière, Microsoft a mis à jour Windows 10 avec la Creator’s Update. Qui apporte notamment le support de la réalité mixte sur le système d’exploitation. Cette mise à jour symbolise le début d’une nouvelle ère pour la réalité mixte sur PC. Qui pourrait être inaugurée par Lenovo en termes de hardware.

Sources : Bastien L

logo_pacifico_communication_articles
Une start-up lilloise séduit… le patron de Facebook, avec une caméra 360°

Une start-up lilloise séduit… le patron de Facebook, avec une caméra 360°

Tous les participants ont reçu une caméra Giroptic iO. / © Capture d'écran
Tous les participants ont reçu une caméra Giroptic iO. / © Capture d’écran

Belle opération pour la start-up lilloise Giroptic, spécialisée dans les caméras 360°. Lors d’une conférence organisée en Californie, le groupe Facebook a décidé de distribuer à tous les participants un modèle de ces caméras, qui pourraient arriver sur le marché très rapidement.

C’est l’hitoire d’une petite start-up lilloise qui monte, qui monte… Jusqu’à arriver dans les mains des 4400 participants à la conférence de Facebook, organisée en Californie. L’entreprise Giroptic, créée à Lille, a vu ses petites caméras 360°partagées auprès d’un public très intéressé par cette technologie. Mark Zukerberg avait d’ailleurs placé le sujet de la vidéo 360° et de la réalité augmentée au coeur de ce rendez-vous.

Voir l'image sur Twitter

« Nous sommes implantés à la fois à Lille et à San Fransisco. Même si nous sommes une petite entreprise, cela nous permet d’être réactifs quasiment 24 heures sur 24« , explique le co-fondateur de Giroptic, Richard Ollier, à nos confrères du Figaro.

Créée il y a deux ans

La promotion du produit auprès de Facebook est en tout cas un joli coup de pub pour la start-up, fondée en 2015. A l’époque, les dirigeants lancent très rapidement un modèle de petite caméra 360°, qui se fixe sur les smartphones. Mais la fabrication prend du retard et les modèles sont livrés 18 mois après la date initialement fixée.

La commande de Facebook devient alors un gage de fiabilité très important pour la start-up. « Nous avons réduit la caméra au plus simple. Le produit n’est utilisable qu’avec un smartphone et une application« , précise Richard Ollier au Figaro. Une réussite notamment saluée par Xavier Bertrand, le Président de la région Hauts-de-France. Désormais, l’entreprise se penche sur la question des applications et de comment utiliser les contenus immersifs…

 

Sources : Par Jeanne Blanquart
L’incubateur VR First met les bouchées doubles !

L’incubateur VR First met les bouchées doubles !

VR First : quand les étudiants peuvent donner libre cours à leur projet VR/AR ! 

Ce n’est pas moins de 50 projets qui sont entrain d’être étudiés à ce jour dans les laboratoires conçus par VR First. Près d’un tiers de ces projets concernerait l’industrie des jeux vidéos. Les plateformes utilisés sont multiples : Oculus Rift et HTC Vive (31% chacun),Samsung Gear VR, OSVR, et Daydream. Pour la réalité augmentée, le Hololens de Microsoft (43%) arrive en tête. Mais les Google Glass, Vuzix AR headsets, Epson Moverio et Meta AR Dev Kits sont également utilisés.

En quoi consiste ces laboratoires ? Le but principal est de mettre à disposition du matériel pour que des étudiants aux idées aiguisées puisse concrétiser leur projet de réalité virtuelle et/ou augmentée. En même temps ces jeunes talents se forment à ces technologies. Et pourront ensuite intégrer des entreprises (ces mêmes entreprises qui fournissent le matériel via des partenariats avec VR First) dans des postes d’ingénieurs, de développeurs et de chefs de projets. Ces laboratoires sont de véritables pépinières de talents. Et de projets qui pourraient bien rencontrer un large succès dans les prochains mois/années. Un partenariat université-incubateur-entreprise qui profite à tous  !

Sources : 360natives

logo_pacifico_communication_articles
VR : les Smart Connectors de l’iPhone 8
VR : les Smart Connectors de l’iPhone 8

VR : les Smart Connectors de l’iPhone 8

Des Smart Connectors pour fêter les 10 ans de l’iPhone ? 

Comme d’habitude, les fantasmes et les rumeurs sont au rendez-vous pour le prochain bijou technologique qu’Apple nous concocte en secret. Parmi elles, le fait que la production du nouveau modèle serait retardée et que la sortie n’aurait pas lieu en Septembre, comme le veut la tradition, mais en Novembre. Si c’est avéré, Apple devra trouver un moyen de s’excuser. Des Smart Connectors peuvent faire l’affaire. Mais à quoi serviraient ces connecteurs ?

Une première fonction, particulièrement alléchante, serait la possibilité de pouvoir recharger votre smartphone sans utiliser de fil. Cependant, avec contact, à la manière de l’Apple Watch. Également, et c’est un point complètement nouveau, les smart connectors pourraient faciliter la connexion de l’appareil à des accessoires … de réalité virtuelle ou de réalité augmentée !

Info ou intox ? L’information nous provient du média israélien The Verifier. C’est effectivement dans ce pays du Moyen-Orient qu’une importante partie de la R&D de la firme à la pomme se situe. Il est fort probable que des équipes y travaillent. Cependant, on ne sait pas s’il s’agit d’un produit qui sera installé sur le prochain iPhone ou simplement un projet qui pourrait être abandonné dans le futur. On croise les doigts pour la première solution cependant !

Sources 360natives

logo_pacifico_communication_articles
Découverte : l’incroyable clip de Gorillaz en réalité virtuelle

Découverte : l’incroyable clip de Gorillaz en réalité virtuelle

Gorillaz : un groupe éternellement virtuel  ?

Il faut dire que le groupe britannique a toujours flirté avec le virtuel, et ce depuis sa création. En effet, parmi les 6 membres qui constituent le groupe, seuls 2 sont réels:  Damon Albarn et Jamie Hewlett,  les quatre autre membres sont fictifs et animés (2D, Murdoc, Russel, et Noodle). L’univers fictif du groupe est régulièrement présenté grâce à ses clips vidéo, sur son site web interactif, des courts-métrages d’animation, ou  encore de fausses interviews. Ainsi, pas de surprises particulières : le prolongement ne pouvait qu’être un clip en réalité virtuelle.

C’est le titre Saturnz Barz (en featuring avec Popcaan) qui a été réalisé en 360°. Celui ci fera partie de l’album Humanz qui sortira le 28 Avril. On s’attend à de nouvelles surprises de la part du groupe d’ici la sortie de l’album. On espère que ce clip sera un succès et que cela encouragera le groupe a renouvelé l’expérience. En tout cas, ce n’est pas la première fois que le domaine de la musique décide d’utiliser cette technologie. En effet, une application 360 permet de se mettre dans la peau d’un chef d’orchestre. Également, la possibilité d’observer un ballet en réalité virtuelle. Enfin, la musique peut être éducative, notamment grâce à cette application de réalité augmentée qui peut vous apprendre à jouer du piano.

Sources : 360naratives